Archivio dell'autore: Console Dott. Mauro Battistella

Informazioni su Console Dott. Mauro Battistella

Nasce a Conegliano Veneto (TV) nel 1968, si laurea in Economia Politica all’Università di Trento con una tesi sulle dinamiche di internazionalizzazione dei distretti industriali dopo l’Erasmus a Grenoble. Svolge attività di ricerca con la medesima università partecipando a progetti finalizzati allo studio dell’economia regionale. Borsista AIESEC nel 1997 si trasferisce a Douala, la capitale economica del Camerun, per promuovere e diffondere l’accesso alla rete internet. Promotore del Circolo d’Affari Italiano in Camerun, nel 2006 è nominato vice console onorario per quattro regioni del Camerun. Attualmente, ricopre il ruolo di direttore generale presso Davum Cameroun, una società di servizi francese che intrattiene uno stretto rapporto commerciale con la società Pirelli. Tra le sue passioni, figura l’arte contemporanea camerunese: segue con appassionata partecipazione il percorso artistico di Hervé Yamguen, Boris Nzebo e Koko Komegne.

Aller au Cinéma? Pourquoi pas ?!

LES SAMEDIS DU CINÉMA ITALIEN 16 Décembre, 16h IFC Douala

Chers, Chères Cinéphiles je vous invite à la projection de «1200 km di BELLEZZA », documentaire très beau narrant l’histoire, les paysages, les arts et le peuple Italien.

film_2017-18.indd

ITALIA, 2015, min.’75 – VOSF

SYNOPSIS

Contrairement aux grandes puissances telle que l’Angleterre et la France, le sentiment d’unité nationale des Italiens ne s’appuie pas sur sa grandeur économique ou politique, mais plutôt sur la beauté: celle-ci est peut-être le vrai élément constitutif de son esprit national. La loi de l’harmonie s’impose tout au long du Beau Pays: des Alpes du nord à la mer du sud; de la blancheur de la neige aux nuances bleu des côtes. Ce documentaire, réalisé grâce aux archives de l’Istituto Luce, est un voyage des vingt régions italiennes du passé récent à nos jours. C’est l’histoire de ses territoires et de ses paysages ou la vie de gens et les arts se fondent depuis toujours, façonnant les uns et les autres. Et donnant lieu à des scenarios théâtraux.

foto venezia

2009 Décembre. Venise sous la neige

NOTE BIOGRAPHIQUE

220px-Italo_moscati

Italo Moscati est né le 22 août à Milan. A douze il déménagea à Bologne, ou il débuta sa carrière professionnelle en tant que correspondent pour le « Giorno ». Entre-temps il suit de cours de communication puis il décrocha une maitrise en économie, en  histoire contemporaine et une autre en droit. Figure polyédrique : il est journaliste, écrivain, metteur en scène et auteur de nombreux film documentaires. Sa longue collaboration avec la Rai comme producteur de films (Radio Televisione Italiana) lui vaut nombreux prix nationaux et internationaux. Il s’occupe également de critique cinématographique et théâtrale.

Annunci

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized

Semaine de la cuisine italienne

Super cooking session chez BROLI avec le chef Italien Ezio Lovadina du Restaurant Piccola Venezia et visite de l’usine des pâtes BROLI, entièrement équipée avec de la technologie italienne.

INVITATION ITALIAN TASTE 00

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized

Cameroun et Ferrero

Ferrero

Si les entreprises sont présentes au Cameroun, les produits et services venant d’Italie pêchent encore par l’absence de promotion. Pourtant, les opportunités sont grandes à la fois pour les entreprises italiennes et camerounaises.

 

Yaoundé, Article de Beaugas-Orain Djoyum

Les Camerounais apprécient le vin à leur table. En 2013, le Cameroun était d’ailleurs classé comme premier importateur africain des vins de Bordeaux. En revanche, sur ces mêmes tables, le vin italien figure rarement. « Vous ne trouvez pas de vins italiens au Cameroun. Vous trouvez pourtant des vins français et sud-africains dans les rayons. Or, nous avons les meilleurs vins d’Europe et même du monde ! », commente Mauro Battistella, le consul d’Italie à Douala. Ceci faute de communication sur la qualité des vins italiens. « Pour un commerçant camerounais, quand il faut choisir entre un container de vin italien qu’il vend en six mois et un container de vin français qu’il vend en deux semaines, vous comprenez que le choix est très vite fait », explique le consul.

Pour lui, la raison est toute simple. Aucune entreprise n’a l’exclusivité de vins italiens et par conséquent, aucune promotion n’est faite pour vanter le produit : « Nous avons donc besoin d’entreprises qui font des actions et du marketing pour faire connaître nos produits. » Dans la même veine, la mode italienne n’est pas assez vantée au Cameroun ; si les chemises de marques Giorgio Armani, Versace, sont bien appréciées des Camerounais, aucune entreprise n’en fait la promotion.

« Discrète, mais efficace. » C’est ainsi que l’ambassadeur d’Italie au Cameroun, Samuela Isopi, qualifie les relations économiques entre le Cameroun et l’Italie. Quelque 70 entreprises italiennes actives dans les domaines de l’exploitation forestière et de la transformation du bois – Alpicam Industries est le plus grand investisseur italien – ; des bâtiments et travaux publics ; de l’agro-industrie, de la logistique et des transports et du télé-consulting sont établies au Cameroun. Pour la plupart, rappelle Mauro Battistella, ce sont des PME qui n’ont pas de très grandes ressources et investissent généralement sur leurs seuls fonds propres. « Ces PME italiennes sont très laborieuses, évoluent en toute discrétion, mais sont présentes dans tous les secteurs. »

L’année du lait

Pourtant, il existe de nombreuses opportunités d’investissement pour les produits et services italiens au Cameroun. Comme le secteur de l’hôtellerie : « Le business est tellement rentable que je ne comprends pas pourquoi même les entreprises camerounaises n’ont pas d’hôtels 3 étoiles à Bafoussam ! Les touristes qui s’y rendent, les gens qui y vont pour les deuils et funérailles ont besoin de cadre d’hébergement et de restauration. C’est un secteur qui peut intéresser les entreprises italiennes », indique le consul d’Italie.

Dans le domaine de l’agro-industrie, les opportunités sont également nombreuses. Alamine Ousmane Mey, ministre des Finances, rappelle que le Cameroun a décrété 2016 l’« année du lait ». L’occasion de souligner qu’il est important d’augmenter la production du lait de vache et également d’assurer sa transfor­mation pour sa mise sur le marché national et même international. Ceci afin de garantir au Cameroun davantage de ressources financières.

Alamine Ousmane Mey, qui modérait le forum économique Italie-Cameroun tenu du 17 au 20 mars 2016 à Yaoundé, n’a pas manqué d’inciter les entreprises italiennes à explorer ce segment de marché. Mauro Battistella nous confie que le marché est porteur pour les entreprises italiennes : « Je sais qu’au Cameroun, il y a un grand cheptel. Mais on ne trouve pas de lait. Avez-vous déjà bu du lait frais produit au Cameroun ? Ceux qui produisent du yaourt le font avec du lait en poudre qui vient de l’Europe. Ce n’est pas du lait camerounais. C’est un secteur où il faut investir. »

Dans le domaine de l’agro-indus­trie, Ferrero a déjà implanté ses racines au Cameroun. Contrairement aux autres produits italiens, Kinder Joy et les autres produits du groupe sont disponibles dans les supermarchés et sont très recherchés, notam­ment par les enfants. L’entreprise, qui produit les chocolats Ferrero ou encore la pâte Nutella et les petites confiseries Tic Tac, fabrique les Kinder Joy dans son usine de Yaoundé. Depuis dix ans, l’usine transforme 800 tonnes de cacao par an et emploie 200 personnes.

Grands chantiers

À leur sujet, Claudio Olivero, le responsable Afrique et Moyen-Orient du groupe, indique que « la majorité sont des femmes qui font des travaux manuels, notamment la partie de l’assemblage des jouets insérés dans Kinder Joy. Cette politique d’emploi des équipes locales s’inscrit dans le cadre de l’entreprise sociale voulue par le fondateur Michele Ferrero. Cela dans le but de combattre le chômage. La même expérience, on l’a en Afrique du Sud, en Inde avec des acteurs locaux ».

Certaines entreprises italiennes sont au coeur des grands chantiers en cours. Notamment des infrastructures sportives et des logements sociaux. Ainsi, les préparatifs pour l’organisation des compétitions continentales de football, la CAN féminine en 2016 et la CAN masculine de 2019, préoccupe les autorités publiques. Notamment en termes d’infrastruc­tures sportives. Et, dans ce domaine, l’Italie se positionne. Le groupe italien Piccini a remporté en décembre 2015 le marché de construc­tion du prochain stade d’Olembé baptisé « Stade Paul-Biya » qui accueillera 60 000 spec­tateurs. Montant du marché : 165 milliards de F.CFA (251,5 millions d’euros). Le chantier sera livré dans 30 mois, promettent les Italiens. De son côté, l’entreprise Iveco a proposé de fournir des véhicules de transport urbain de masse. Ceci en vue de transporter les supporters durant les compétitions. Le pays connaît déjà des difficultés en matière de transport urbain. Des responsables de cette société ont rencontré le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, en mars. En matière d’habitat, les Camerounais attendent avec impatience l’aboutissement du projet de construction des 10 000 logements sociaux. Ici encore, c’est un groupe italien, Pizzarotti, qui est à la manoeuvre avec Basics International, son partenaire stratégique au Cameroun. Les négociations se tiennent depuis 2012 et un accord commercial a été signé en mars entre le groupe et l’État du Cameroun pour la construction et la livraison de 1 000 logements sociaux, comme phase-pilote du programme gouvernemental de construction de loge- ments sociaux. Montant de l’investissement : 610,3 millions $. Le projet inclut la construc- tion de 61 équipements socio-collectifs, parmi lesquelles les écoles, les hôpitaux ou encore les infrastructures sportives. Paul Biya, lui, veut voir davantage les entreprises italiennes investir dans le secteur de l’agriculture, au fort potentiel, qui « doit faire l’objet d’une exploitation plus judicieuse, et d’une plus grande transformation locale », a indiqué le Président à son homologue italien Sergio Mattarella, en visite au Cameroun du 17 au 20 mars 2016.

TROIS QUESTIONS A

Claudio Olivero

Responsable Afrique et Moyen-Orient de Ferrero

Comment évaluez-vous l’expérience camerounaise, près de dix après vos premiers pas ?

L’expérience se déroule bien ; elle avait commencé il y a dix ans sur la base d’un projet d’entreprise sociale décidé par le fondateur du groupe, Michele Ferrero. Premièrement, il était question de développer des activités industrielles avec la production des produits finis. Kinder Joy est produit, vendu et exporté à partir de Yaoundé. Ces produits sont fabriqués au Cameroun pour le marché local et pour l’export dans les pays de la zone Cemac, et au Nigeria. La moitié des produits est faite pour être commercialisée au Cameroun et l’autre moitié est destinée à l’export. Deuxièmement, nous conduisons le volet transformation du cacao qui est par la suite exporté en Europe en direction des autres usines de Ferrero qui l’utilisent pour la fabrication de nos produits.

Vous achetez directement le cacao auprès des coopératives de producteurs camerounais que vous aidez à former. Comment l’achat s’effectue-t-il ?

Nous avons des experts agronomes qui viennent d’Italie. Nous avons regroupé les coopératives. Nous aidons 500 producteurs afin qu’ils obtiennent des productions de qualité. À long terme, notre action rendra la production des fèves de cacao plus viable. Notre défi, c’est de démontrer que si on travaille bien avec les coopératives, on peut parvenir à des productions rentables et de qualité supérieure. Ce projet peut se réaliser. Nos experts nous disent que la qualité de la production au Ghana et en Côte d’Ivoire est meilleure. Mais le projet au Cameroun est d’aider les agriculteurs à avoir un produit de meilleure qualité !

Dans le projet de relance de la filière cacao au Cameroun, quel est l’aspect qui vous intéresse le plus ? La qualité ! Les coûts d’achats ou d’export des fèves de cacao sont très importants. Mais la première chose à prendre en compte, c’est la qualité. Cela ne sert à rien d’avoir des coûts bas avec une qualité moindre. Le groupe Ferrero est mondialement réputé pour ses produits de haute qualité. Et on fabrique des produits de qualité avec des matières premières de qualité !

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized

Camerun: opportunità commerciali e industriali

Gentile lettore, lettrice, 

la lista sottostante elenca brevemente i principali settori del commercio e dell’industria suddivisi per tipologia, che rappresentano delle fertili opportunità di investimento per l’Italia.

 

Agroalimentare:

Pasticceria

Industria  latte e derivati

Trasformazione frutta e legumi

Importazione  e distribuzione vini e liquori

Edilizia:

Produzione laterizi

Importazione e distribuzione materiale elettrico italiano

Sistemi di energia solare e fotovoltaica a costo contenuto

Moda:

Importazione e distribuzione di marche di abbigliamento

 

2 commenti

Archiviato in Uncategorized

Festa Nazionale della Repubblica Italiana

Mr MAURO

 

1 Commento

Archiviato in Uncategorized

Nouveau concessionnaire FIAT au Cameroun

La marque d’automobiles FIAT est désormais représentée au Cameroun par la société 3S MOTORS basée à Akwa et à Yaounde. Veuillez vous renseigner auprès d’elle pour toute information, concernant les pick-up FIAT Fullback, les Cinquecento, les DOBLO, les 124 SPIDER, etc sur http://www.3smotors.com

Logo fiatfullback_doublecab

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized

Camerun – Pib 2015

Cameroun : Le PIB décroit au premier trimestre 2015
http://mutations-online.info/2015/08/11/cameroun-le-pib-decroit-au-premier-trimestre-2015/

2 commenti

Archiviato in Uncategorized

Nouveau centre pour le Visa à Douala – Nuovo centro VFS per i visti

Le nouveau Centre de Demande de Visa pour l’Italie inauguré hier à Douala.

Le nouveau Centre de Demande de Visa pour l’Italie géré par la société VFS Global a été inauguré hier à Douala à la présence du Vice Consul Honoraire italien, Mauro Battistella et du Chef d’Antenne Protocolaire et Consulaire du Minrex pour le Littoral, M. Donancier MEBOUOGUE. Situé en face de la banque BICEC Bonanjo en Rue French, à coté de la Meublerie Moderne, le Centre a été complètement renouvelé pour mieux répondre aux besoins des usagers des services de visa pour l’Italie. Le nouveau Centre prévoit, entre autre, une Salle VIP et un “fast-track” réservé aux visas d’affaires.

Le Centre reste ouvert tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h00 à 12h00, pour la présentation des demandes et de 14h30 à 16h00 pour la récupération des passeports.

Pour toute information sur les modalités de préparation et de présentation des dossiers de visa pour l’Italie visitez le site
VFS Global

http://www.vfsglobal.com/italy/cameroon/

0 1 2 3 4 5 6 7 8

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized

Informazioni dal Ministero per Viaggiare Sicuri

Viaggiare

Sono da oggi on-line le versioni rinnovate dei siti istituzionali dell’Unità di Crisi del Ministero degli Affari Esteri e della Cooperazione Internazionale Viaggiare Sicuri (www.viaggiaresicuri.it) e Dove Siamo nel Mondo (www.dovesiamonelmondo.it ), realizzate in collaborazione con l’Automobile Club d’Italia – ACI. Il lancio delle nuove versioni dei siti coincide con l’avvio di una campagna informativa sui mezzi televisivi e radiofonici, promossa dal Ministero degli Affari Esteri e della Cooperazione Internazionale e dalla Presidenza del Consiglio dei Ministri – Dipartimento per l’Informazione e l’Editoria. Testimonial della campagna è il noto giornalista e conduttore Alberto Angela.

www.viaggiaresicuri.it e www.dovesiamonelmondo.it sono importanti punti di riferimento per reperire informazioni e segnalare la propria presenza all’estero. La Farnesina ne consiglia una attenta consultazione per poter compiere scelte di viaggio consapevoli e responsabili.

Viaggiare sicuri fornisce informazioni e consigli sulla situazione dei diversi paesi e sugli eventuali rischi per la sicurezza dei turisti.

Dove siamo nel mondo è invece lo strumento consigliato dalla Farnesina per “registrarsi” prima di partire fornendo gli elementi necessari per essere rintracciati e ricevere informazioni utili in caso di emergenza.

Nel sito Viaggiare Sicuri, in “Homepage” è attiva una sezione denominata “ULTIM’ORA”, dedicata a eventi rilevanti per la sicurezza nei vari Paesi. E’ inoltre disponibile una sezione sulle informazioni sanitarie, realizzata con l’Istituto Nazionale per le Malattie Infettive “Lazzaro Spallanzani” di Roma. Le modalità di consultazione delle schede Paese, inoltre, sono state semplificate e divise in sezioni: “Informazioni generali”, “Sicurezza”, “Situazione sanitaria” e “Mobilità”.

Il sito Dove Siamo nel Mondo ospita invece nuove sezioni dedicate alle specifiche categorie di viaggiatori per consentire ai connazionali una più agevole registrazione della propria presenza all’estero.

www.viaggiaresicuri.it

1 Commento

Archiviato in Uncategorized

Doing Business in Italy – 2015

Si ha il pregio di segnalare, per opportuna conoscenza ed eventuale utilizzo, il documento guida agli investimenti  esteri in Italia, dal titolo “Doing Business in Italy”, realizzato dall’ICE – Agenzia

GUIDA IN INGLESE

Investment Guide 2015: Doing business in Italy: 

Ufficio Comunicazione e Relazioni esterne

Tel. 06 5992 6854 Fax 06 8928 0332
Email: relazioni.esterne@ice.it   

ICE logo

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized