LES SAMEDIS DU CINEMA ITALIEN

 

Chers, Chères Cinephiles,

À l’occasion du programme  «LES SAMEDIS DU CINÉMA ITALIEN» je vous donne R.V. SAMEDI 14 AVRIL 2018 à 16h00 à l’Institut Français. Le film sera présenté et animé par un échange en langue italienne par Mme Monica Dal Pos. Buona visione!

Le thriller à suspense Nessuno Mi troverà nous parle de la disparition d’un des plus génial homme de science et intellectuel du XX siècle, le physicien Ettore Majorana disparu entre le 26 et 27 mars 1938. Tout le monde semble être impliqué dans l’affaire “Majorana”: les services secrets, la police, les politiciens, les militaires et les scientifiques. Mais, au but du compte, le mystère persiste depuis 80 ans.  La piste la plus suivie? Une relation professionnelle tendue entre lui et son collègue, Enrico Fermi, Prix Nobel pour la physique en 1938. Un film qui bascule entre le documentaire et l’animation réalisé grâce à un collage des techniques: des documents, des images d’archives et du graphique nouvel.

nessuno mi troverà aprile.jpg

Trailer sur : https://youtu.be/jWcsGqXdZBw

SYNOPSIS

Ettore Majorana (Catania 1906 – disparut le 26 mars 1938) était un des hommes de science le plus original et raffiné du XXème siècle: à 31 ans il venait d’être nommé professeur de physique théorique à l’Institut de Physique de l’Université de Naples. Le soir du 25 mars il s’embarque pour Palerme (Chef-lieu de la Sicile) en laissant dans la chambre d’hôtel une lettre adressée à ses proches : «J’ai un seul souhait : n’habillez-vous pas en noir. Portez le deuil au plus pendant trois jours ». Pourtant le lendemain il débarque à Palerme; et, il écrit une lettre à son directeur : «La mer m’a refusé donc j’y reviendrai demain […] ». À partir de ce moment il n’y aura nulle trace de ce génial physicien.

NOTES CRITIQUES

Ça fait 80 ans que la disparition de Ettore Majorana nous interroge. C’est certain qu’à cette époque-là Ettore Majorana était dans une profonde détresse. On avance des hypothèses: suicide, fuite, enlèvement, homicide. Et on nourri des faux mythes à démystifier, par exemple celui diffusé par le beau livre de Leonardo Sciascia ( Recalmuto 1921 – 1989 Palermo) «La disparition de Majorana » en 1975. Selon l’ écrivain l’écrivain sicilien le physicien aurait disparu en raison de sa compréhension anticipée sur le développement disruptif de la physique nucléaire.  Une thèse justement réfutée par Edoardo Amaldi: il aurait était impossible même pour un homme de génie de prévoir la construction de la bombe atomique dans le printemps 1938. De toute façon, Majorana était parvenu à des résultats scientifiques très importants  reconnus à posteriori : de nos jours dans les laboratoires de physique de l’Institut national de Physique Nucléaire on cherche le «Neutrino de Majorana». Son hypoyhèse s’appuie sur l’idée de l’existence des particules coïncidant avec ses propres antiparticules. Elle a été présentée dans un génial article publié en 1937.

NOTE BIOGRAPHIQUE

Egidio Eronico (Rome le 17 aout 1955) embrasse la carrière cinématographique en tant que producteur et metteur en scène de film indépendants super 8 avant de décrocher son diplôme en architecture. En 1982 il tourne son premier, Viaggio in città,et il se dédie également aux tournages des documentaires. Depuis le 2007 il collabore avec RAI INTERNATIONAL. 

 

Annunci

Lascia un commento

Archiviato in Uncategorized

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...